Pollen

 

Couverture 1995 VO

< Extra Content >

 

« Pollen est lui aussi issu d’une pièce de théâtre. Elle a été écrite quelques années plus tôt mais jamais jouée. Au jour d’aujourd’hui j’ai détruit le manuscrit. Mais alors que je finissais d’écrire Vurt, et réfléchissais au prochain roman, la vieille pièce de théâtre a soudainement ressurgi dans ma tête. J’ai réalisé que cela serait parfait de situer l’histoire dans l’univers de Vurt. Je n’arrivais pas à me rappeler en détail de la pièce, donc j’ai recommencé à partir des mêmes prémices basiques d’une épidémie de pollen. Malheureusement, je n’ai pu retrouver l’inspiration initiale de la pièce, au-delà du fait d’avoir terriblement souffert de la « Complaint », et du fait que l’épidémie du sida arrivait en Angleterre.

Couverture de 2001

 

Pollen correspond au moment où j’ai vraiment commence à écrire. Je considère maintenant Vurt comme un écrit de jeunesse, bâti sur les inspirations d’autres personnes. J’ai essentiellement essayé d’importer William Gibson dans Manchester. Vous pouvez voir vous-même les liens. C’était un livre qui devait être écrit, et j’ai été assez chanceux pour être là au bon moment. Un nombre incalculable d’écrivains auraient pu venir proposer la même base de livre. Mais seulement une personne aurait pu écrire Pollen. Il y a une scène vers la fin du livre où Coyote est transformé en bateau et transporte un étrange groupe de gens bizarres de l’autre côté de la rivière de la mort, et j’ai une pensée alors que j’écrivais « C’est vraiment moi ». N’importe qui d’autre aurait pu faire ça. C’est le moment à partir duquel j’ai réellement commencé à écrire. »

Jeff Noon (Source : Metamorphiction)